Archive de la catégorie ‘Mon humeur du jour’

Mon Petit homme devenu grand, vole de ses propres ailes!!!

Dimanche 8 juin 2008

 

 

scan129.jpg

Entretenir un blog c’est un peu comme faire du sport, dés qu’on s’arrête un peu d’en faire la paresse s’installe et toutes les excuses sont bonnes pour se donner bonne conscience. Mais au bout d’un certain temps les anciennes activités nous manquent et la reprise, combien même l’envie est là, est souvent difficile et lente. C’est en tous les cas le sentiment que j’ai en ce moment je sens en moi un grand besoin de revenir dans « mon chez moi « , mais jetraîne le pas, je ne sais pas pourquoi???

Il se passe tellement de choses dans ma vie et autour de moi que je pourrais écrire… mais voilà je ne les écrits pas!!! Peut être devrais-je me faire assister par à un coach!!!

Depuis mes derniers posts, mon aîné a fini ses études universitaires et se prépare à aller faire un troisième cycle au Canada. ça me réjouit autant que ça me pince le coeur, c’est le premier des « enfants » qui quitte le foyer familial et il n’est pas des moindres, il est mon plus grand amour!!! Je suis encore confuse, je ne sais pas comment sera ma vie sans lui il est si proche de moi c’est mon ami et mon complice!!! Je ne veux pas penser qu’il pourraitattraper un rhume, ou avoir une rage de dents ou même avoir la nostalgie du pays et se sentir triste…

Ce départ qui se fait chaque jour plus proche me stresse et même si j’essaie tant bien que mal de ne pas le lui montrer, je suis tellement transparente pour lui qu’il le devine et comme toujours ildéploie tout son génie pour me rassurer.

Je suis fière de le voir réussir ses études et avancer à pas surs dans la vie qu’il s’est choisie et je voudrais qu’il le sente et qu’il sache à quel point je suis heureuse pour lui. Comment faire pour ne pas être maladroite???

L’absence

Lundi 29 octobre 2007

femmeauclairdelune.jpg

 L'absence dans Mon humeur du jour mp3sergereggianilabsence.mp3

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! » Y a-t-il plus juste description de l’absence et de son dur corollaire « le manque »!!! 

J’avoue que l’absence est quelque chose à laquelle j’ai du mal à m’habituer. Je n’aime pas le vide que pourrait laisser un être cher dans ma vie, je ne parviens jamais à le meubler d’aucune façon. Les gens qui m’entourent ont dans mon cœur, chacun une place que nul autre ne pourrait remplacer serait ce même momentanément. Et quand l’absence s’impose à moi, elle me fait mal jusque dans mon corps ! L’absence est pour moi comme une petite mort, elle me rend triste et met en hibernation toute ma joie de vivre. J’ai beau me dire que les retrouvailles seront encore plus belles, et les étreintes tellement plus passionnées… Rien à faire c’est une vraie déchirure que j’éprouve à chaque départ!!! Et, comme dans un ultime élan de survie à cette tristesse qui m’envahit, je me mets à la recherche du moindre détail qui me ferait croire que ce départ n’est qu’un petit « au revoir » et que chaque jour qui passe me rapproche de celui heureux du retour. Je m’occupe à oublier… à m’oublier, et je mets mon quotidien entre parenthèses, je zappe mes jours et quand vient la nuit, je me jette entre les bras de mes amants de toujours, ceux qui ne faussent jamais compagnie… mes livres !!! 

La Maladie que je vous souhaite à tous d’attraper!!!

Samedi 20 octobre 2007

                                                                                                 docteur20love.jpg   

Parce que très jeune j’ai contracté la maladie d’Amour, et que je n’ai jamais vraiment suivi de traitement sérieux pour me soigner, cette maladie est devenue chronique chez moi. Elle se manifeste à toutes les saisons et sous différentes formes. 

En effet, il me suffit de voir la pluie fine de l’hiver tomber sur les carreaux de la fenêtre de ma chambre, ou alors d’entendre au petit matin les gazouillis des oiseaux annonçant le printemps ou encore sentir le parfum des jasmins ou autres fleurs de nuit, embaumant nos soirées estivales sur la pelouse du jardin ou enfin d’écouter le bruit du vent automnal sifflant dans les arbres et ramassant sur son chemin les feuilles mortes et jaunies, pour que je tombe irrémédiablement dans un état d’amour  profond!!! 

Cette maladie se manifeste chez moi sous formes de poèmes que je me mets à écrire inventant mille et un amants que je n’ai pas eus et que je n’aurais sans doute pas, ou alors des romans d’amour que je dévore comme une affamée et dont je deviens moi même l’héroïne des souffrances de cet amour impossible ou encore des chansons nostalgiques que je me met à écouter sans arrêt en pensant à toutes ces années collège, lycée et université!!! 

Cette maladie me cause divers troubles et gènes. Ainsi j’ai la sensation de marcher sur un nuage, et je me sens si légère, moi qui pourtant pèse quelques bonnes dizaines de kilos, je peux vous assurer que je me sens presque pousser des ailes, et puis ce coeur qui se met à battre à une vitesse telle qu’il me laisse parfois le souffle coupé, et ma vision qui me joue des tours puisqu’alors à mes yeux tout le monde devient beau et gentil, et puis cette chaleur que je sens en mon corps me donne des couleurs aux joues et une certaine brillance dans le regard qui aux dires de mon entourage avive un peu mon personnage!!!

Enfin, je ne vais pas trop m’attarder sur ma maladie, j’ai appris à vivre avec et je vous confie aussi que je ne saurais pas vivre sans…  La Maladie d’Amour est la seule maladie dont on ne voudrait jamais guérir… Alors mes amis que Dieu ne vous en préserve jamais! 

 

votre blog bien inspiré au départ prend une tournure malheureuse..

Lundi 10 septembre 2007

ecrire.gif

C’est le commentaire que m’a laissé smam sur le post « ward ariana »!!! Cette phrase est tombée sur moi comme une véritable sentence. Cette sentence qui met à nu un mal être que je vis depuis quelques temps et que je me croyais capable d’exorciser à travers mes radotages sur mon blog, et voilà qu’encore une fois mes écrits me trahissent.

Mon blog est à l’image de ce que je suis autant qu’il est imprégné de mon humeur qui change au grès des évènements qui illustrent ma vie! Écrire a toujours été pour moi cette soupape de sécurité qui me permet de continuer quand tout en moi voudrait baisser les bras et s’écrouler; que des lettres n’ai je écrites et que je n’ai jamais envoyées! que des révoltes n’ai-je couchées sur mes notebooks faute de ne pouvoir les exprimer! que de disputes n’ai -je rapportées sur mes feuilles blanches par pudeur de les raconter! 

Écrire c’est aussi parler à mon fort intérieure, je n’écris pas que pour être lue, mais aussi pour me lire, peut être en me lisant verrais je plus clair en moi ! Mon blog est ce miroir où ne se reflétera que ce que je suis et ce que j’ai dans l’âme. Mon image est trompeuse parce que travestie par tous les subterfuges de la séduction , mes mots sont vrais, parce que crus et parce qu’ils racontent sans fausse pudeur mes joies et mes maux!

Alors mon blog, en ces temps de fin d’été, est quelque peu gris mais aucunement malheureux, il attend que les feuilles mortes soient toutes tombées afin de les balayer et de retrouver les fleurs de son jardin!

Mon Premier Chagrin d’Amour

Samedi 1 septembre 2007

           triste.bmp TON PREMIER CHAGRIN D’AMOUR

           Pleure doucement
           Pleure tes larmes de quinze ans
           Ton coeur ne sera jamais plus comme avant
           Pleure mon amour
           Tu te souviendras toujours
           Rien n’est plus beau qu’un premier chagrin d’amour.

Hugues Auffray

                                          

Certains constateraient sans doute que je suis quelque peu nostalgique ces derniers jours. Oui je le reconnais. En fait il m’est arrivé quelque d’assez sympathique qui, je l’avoue me procure beaucoup de plaisir. Je suis tombée sur un site (http://www.infodisc.fr)  dans lequel sont répertoriés les plus grands tubes et succès des Années 70. Et depuis je me délécte avec du Reggiani, du Brel, du Nougaro, et autres Adamo, Hugues Auffray, Michel Delpech, Dalida, Vartan, F. Hardy, sans oublier les incontournables, Bob Dylan, Joe cooker. Ce que j’ai adoré dans ce site c’est le principe de te lister les chansons, ce qui fait que l’on n’est pas obligé d’aller s’encombrer de  tout le répertoire d’un chanteur pour trouver celle qu’on cherche. Et depuis je ne décroche plus; dans la voiture, à la maison et au bureau. Je suis en plein « Années 70″. Et c’est en écoutant la chanson d’Hugues Affray : Ton premier chagrin d’amour, que l’idée m’est venue de parler du mien, « MON PREMIER CHAGRIN D’AMOUR ».

Chacun de nous à sa manière et à un moment de sa vie a vécu son « premier chagrin d’amour », les garçons diront « une déception amoureuse », orgueil quand tu nous tiens!!! Mais qu’importe l’appellation que l’on donnera à ce premier « tremblement de coeur », la douleur est la même et la souffrance est telle qu’on ne l’oublie presque jamais, parce qu’elle ne ressemble à aucune autre d’autant plus qu’un « premier chagrin d’amour » survient généralement, alors qu’on est encore au stade de l’apprentissage de l’amour avec le « premier flirt » j’entends par le « premier Amour » celui que l’on croit unique et éternelle. C’est souvent un amour platonique qu’incarne le voisin du quartier, le copain du frère ou le frère de la copine ou quelque fois le cousin ou le garçon qu’on a connu pendant les vacances d’été, ça va rarement plus loin.

Mon Premier chagrin d’amour, je l’ai vécu à l’âge de 18 ans, et il fût pour moi comme une véritable déchirure, je me souviens que j’avais passé toute la nuit à pleurer. Un amour de plus de 5 ans venait de se briser dans un moment d’emportement où aveuglée par ma fierté, j’étais partie en plaquant mon « premier Amour »!!! C’était la première fois que je le voyais dans la rue, seule sans toute mon escorte familiale ( c’était le copain de mon frère aîné). C’était la première et dernière sortie. Et ce soir là j’ai pleuré les larmes de mon corps et cela jusqu’au petit matin. Mon amie intime de l’époque avait beau tout faire pour me consoler, j’étais inconsolable. Ce chagrin d’amour à cet âge est aussi une remise en cause de l’image qu’on a de soi, « moi l’une des quelques filles les plus adulées de notre petite ville (samhouni ama allah ghaleb, c’était le cas, je n’y peux rien), être ainsi traitée de petite fille gâtée qui n’arrivait pas à mûrir!!!  waoooo, j’étais meurtrie, blessée et irrémédiablement brisée! Mon ego en a pris un sacré coup!!! Ce soir là je croyais que je ne m’en remettrai jamais, et que mon chagrin allait définitivement me hanter le restant de mes jours … Mais les jours ont passé et que d’eau a coulé sous le pont de ma vie entraînant avec elle d’autres chagrins et quelques soucis. Mais pour qui sait nager contre vents et marées, de nombreux moments de bonheurs étaient là pour m’embarquer vers d’autres rivages et sous des cieux plus cléments où trois soleils illuminent ma vie, même si l’un d’eux a été le responsable de « mon Premier chagrin d’amour ». 

Et je voudrais inviter très amicalement à  raconter l’expérience de leur PREMIER CHAGRIN D’AMOUR:  Téméraire, Azwaw, Caméleon, nostra, TUNISIENDOCTOR, anaïsnin, Anouar, MrBien, le gouverneur, Héliodore.

Mok’rahon akhaka lé batal ! Je déteste mais je suis obligée de faire!!!

Mardi 28 août 2007

                                       006.jpg

Merci à Tunisian Doctor d’avoir pensé à moi concernant ce ce jeu de « je déteste mais je suis obligé de faire ». Je devrais créer un blog spécialement pour y répondre, même si dans des moments de pure utopie,  je me crois capable de ne faire que ce que, j’aime ou je veux. Enfin sans plus tarder je vais essayer de citer  dans le désordre le plus absolu (un peu comme mon planning actuel) quelques unes de choses que je fais par obligation alors que je déteste:

  • quitter souvent la maison pour le travail. Ayant été pendant plus de 18 ans femme au foyer, mon chez moi me manque et j’ai comme l’impression que mon chez moi n’est plus à moi, je squatte chez ma b… !
  • Subir la circulation de l’avenue Mohamed V pour aller au travailemoticone
  • Faire le régime et surtout me priver de viennoiserie que J’ADOOORE!!!
  • faire des courses dans les centres commerciaux et surtout faire la queue à la caisse.
  • Faire la vidange de la voiture ! tiens ça me rappelle que je dois la faire mon compteur a atteint les 10 000 km.
  • Les visites obligées à l’occasion de certaines circonstances.
  • je déteste voir la même voiture rouler devant moi pendant longtemps, mais code de la route oblige, dés fois et quand je ne peux pas dépasser ( ce qui est rare), je ralentis pour laisser venir un autre véhicule devant moi pour changer de vue!!!
  • Raccompagner mon p’tit mec au lycée à 7h45 du matin et me taper l’embouteillage d’el Menzah 9 c’est morteeeeellllll!!!!emoticone
  • Pleurer et devoir mentir à mes gars sur les vraies raisons de mon chagrin.
  • Gronder mon ptit mec et lui remonter le col de la chemise, je le fais mais je suis malade après, il a un regard triste qui me tue de remords.
  • Faire des remarques au personnel de la maison ça fait une mauvaise ambiance et ça boude après , mais el a3oaj inattaq allah ghaleb!!!emoticone
  • Rester plus de 5 jours sans a3chiri, mais el khosa tohkom!emoticone
  • transpirer quand je fais de la marche et pourtant je fais tout pour.
  • Mentir sur certaines choses pour éviter de faire de la peine à certaines personnes, cependant j’évite au maximum d’être entraînée dans les sujets qui fâchent. 
  • faire certaines lectures mais mon travail m’oblige à être au fait de l’actualité nationale…Scelle
  • offrir mon chocolat noir à 85% et voir la personne le croquer d’un seul coup! Pour moi ce genre de friandise si chére à mon palais est à laisser fondre dans la bouche pour faire durer le plaisirMecontent

je vais me contenter de ces quelques exemples de « devoirs » parce qu’en me relisant je sens remonter en moi mes frustrations!!!

Femme seule et désespérément inconsolable

Samedi 14 juillet 2007

Ils m’ont tous les trois lâchée : a3chiri parti en voyage, et mes deux mecs sont en long week end à Kélibia et moi je me sens affreusement seule !!!

C’est vrai que par moment on a tous besoin de plus ou moins de calme et de solitude pour se retrouver avec soi-même, et que secrètement il m’est arrivé quelques fois d’avoir envie de vous chasser de ma chambre,  mais ce vide dans la maison et ce silence est trop pesant pour moi.

                    chambremido.jpg         salledebain.jpg          guitareshamzan.jpg

Oh oui je n’aime vos chambres trop bien ordonnées où rien ne traine par terre, où il ne sent pas l’odeur de vos chaussettes et autres chaussures de sport poussiéreuses, et votre salle de bain où tous les tubes ( de dentifrice, de gel pour cheveux et de crème à raser)  sont à leurs places,

Je n’aime, retrouver ma chambre à coucher sans les traces de votre visite dans mon royaume, sans les miettes de pain de vos sandwichs sur le tapis, ni les coussins du canapé écrasés par vos charmants d…, non  je n’aime ne pas avoir à chercher les télécommandes ( de la clim, de la télé et du récepteur) et encore moins  ne pas avoir à zapper votre chaine de musique pour retrouver mon Jaz à moi ( AlJazira), je n’aime retrouver mes journaux à leur place, ni mon lit  bien fait, ni ma salle de bain que je peux utiliser sans avoir à vous demander d’en sortir.

Je n’aime ne pas avoir à vous crier de baisser le son de la guitare de l’un et celui du lecteur DVD de l’autre, pour faire tranquillement la sieste, je n’aime ne pas retrouver les bouteilles

 d’eau vides dans le réfrigérateur parce que vous les aurez bues mais oublié de les remplir.

Oh je déteste sortir ma voiture le matin et ne pas avoir à déplacer celle de mon ainé (exercice que déteste vu que je suis obligée d’ajuster le siège pour faire la manœuvre).

Non franchement, c’est trop triste d’être tranquille seule alors que ça  m’amuse plus d’être embêtée par mes mecs.

Eh les gars amusez-vous bien …. mais rentrez vite, ici c’est la grisaille sans vous !!!  emoticone 

Ya Houcem (qaddech lia ma ktebtech ismik)!!!

Jeudi 12 juillet 2007

scan2.jpgC’est cette chanson de Sid El Hédi Jouini que lorsque j’écoute me donne cette sensation de vide de toi. Oh oui, comme la vie me semble dépeuplée sans toi, et comme je regrette tous les moments où je n’ai pu profiter de ta présence de ta chaleur de ton grand rire que tu sais si bien communiquer à toute l’assistance. J’ai la nostalgie de nos soirées fi dar baba avec tous les copains et les amis qui riaient de tes blagues en sirotant les jus de fruits que nous préparait notre mère avec ses gâteaux tellement appréciés par tout ce monde là. J’ai la nostalgie de notre jardin, de notre « gannaria », de la chicha que nous fumions en cachette quand nos parents sortaient veiller avec leurs amis, je n’oublierais jamais quand nous chantions Ali riahi et Hédi jouini, dans notre salle de bain pour avoir l’effet echos et que nous enregistrions nos voix pour rire du résultat . Notre complicité faisait des jaloux dans notre entourage parce qu’on savait à deux, mettre en boule qui on voulait rien que pour rire un bon coup. Plus tard quand j’ai commencé à avoir de l’argent de poche pour la fac, je te donnais ta part pour le ciné et autre fas3at. Tu as été mon confident et le témoin de mes amours et plus tard de l’histoire de mon mariage. Tu as été le seul à  m’avoir soutenue dans mon Choix et tu m’as accompagnée jusqu’au bout de ma décision. Et plus tard tu as été El ektef illi nettaka a3lih  et celui vers qui je me retournais lorsque mon couple allait mal. Mais un jour Tu as décidé de partir vers une autre terre, celle que tu préférais à toutes, la Mecque. Qui aurait cru que je ne te reverrais plus mon frére adoré et que la bas  tu avais élu domicile pour l’éternité. Allah Yarhmek Ya Houcem Khouya… ama ken ta3ref  ya oukhay qaddech qaddech qadddech metwahchetek!!!

Samedi 7 juillet 2007

 dans Mon humeur du jour mp3 chefia rochdi hedi jouini chirihabbitek.mp3

Demande en mariage!!!

Vendredi 29 juin 2007

Demande en mariage!!! dans Hazzen ou nafdhan mp3 papahetir.mp3 SALAH LEKHMISSI

Comme l’été c’est aussi la période des amours des fiançailles et des mariages, les congratulations pour le bac sont aussi une occasion pour les amies des mamans et papas, les tatas, et les tontons qui viennent féliciter les lauréates  de faire pourquoi pas d’une pierre deux coups: enhanniou we nchoufou bint lahsab wensab, et comme « qol bled wartalha » je vais vous compter une blague sur une demande en mariage assez particulière.

Un jeune gars fréquente la fille du rabbin Goldenberg et veut se marier avec elle. Pour se faire , il a besoin de l’autorisation du père. Il décide d’aller faire sa demande officielle auprès du père de la jeune fille, le rabbin lui explique alors:  » vois tu, nous sommes juifs et nous avons une façon particulière de faire les choses. Si tu veux te marier avec ma fille, tu dois d’abords passer une petite épreuve. Prends cette orange et reviens demain »

Le gars sort de chez le rabbin extrêmement surpris. Le lendemain il revient voir le père.  » très bien dit le père, qu’as tu fait de l’orange? »,  « je l’ai mangée, j’avais faim ». Le rabbin réplique  » très mal mon fils! Tu vois chez nous, on épluche l’orange et avec la peau nous faisons une délicieuse liqueur. Nous coupons ensuite l’orange en deux, donnons la moitié aux pauvres et l’autre moitié nous la répartissons dans la famille. La moitié des pepins nous les vendons au marché, l’autre moitié nous les gardons pour semer. Tu vois comme nous sommes? »

  »Bon je vais te donner une autre chance. Prends ce saucisson et reviens demain ». Le gars sort un peu en rogne et revient le lendemain. « Alors qu’as tu fait du saucisson ? » demande le rabbin.  » Avec le cordon, j’ai fait des lacets pour mes chaussures, avec le petit métal gravé, j’ai fait un pendentif pour votre fille, j’ai coupé le saucisson en deux, j’ai donné la moitié aux pauvres et l’autre moitié, je l’ai repartie dans la famille ». «  Très  bien! » s’extasie le rabbin.  » et qu’est ce que tu as fait de la peau? »  » Avec la peau j’ai fait un préservatif, j’ai tiré un coup avec votre fille et je vous apporte la crème pour faire un yaourt ».

 

 

12