• Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Archive pour juillet 2008

El Teatro: découverte d’un Talent et confirmation d’un génie

Mercredi 9 juillet 2008

images.jpg

Tawfik Jebali vient de présenter la dernière édition des travaux de son « El Teatro Studio » les 4,  5 et 6 juillet avec une oeuvre intitulée ISHKABED ou « la cité de l’amour ». Et parce que j’ai adoré l’oeuvre dans sa conception et son exécution que je n’ai pas hésité à assister aux deux représentations, et à chaque fois je savourais la pièce comme si je l’a voyais pour la première fois!!! Un vrai moment de bonheur et de plaisir!!!

ISHKABED (que j’ai envie d’écrire ainsi ISHQABED) est une pièce d’une grande valeur artistique à tous les points de vue et parce que je suis loin d’être une critique de théâtre, je vais juste dire ce que cette oeuvre a suscité en moi. Je dois d’abord mentionner que cette pièce est divisée en 3 parties et chaque partie est jouée par un groupe d’élèves appartenant aux 3 niveaux de classes de « Elteatro studio », Chaque groupe est encadré par un metteur en scène différent qui au final sont tous chapeautés par Tawfik Jebali. Malheureusement je n’ai pu voir que les deux derniers groupes qui étaient encadrés par Khawla El Hadef pour l’un et Tawfik Jebali pour l’autre.

ISHKABED aborde le sujet de la complexité des rapports Hommes/Femmes. Les élèves bien que des amateurs amoureux de théâtre,  ont par certains montré un grand professionnalisme et un tel engagement dans le jeu que l’on se serait cru devant des comédiens chevronnés!!! Bravo pour l’encadrement de Tawfik Jebali et de Khawla El Hedef . Quand on parle des relations Hommes Femmes ça n’est jamais simple, c’est même très compliqués!!! Les aliénations de notre éducation qui nous inculque la chose et son contraire et qui finit par faire de nous par certains de nos comportements des schizophrènes et des maniaquo-dépressifs. Tous ces interdits que l’on nous apprend, les limites qu’on nous impose, et les préjugés dont on nous abreuve dans nôtre enfance font de nous le couple Homme Femme ( époux, collègues, amoureux ou même amis) que nous sommes aujourd’hui!!! Le tableau n’est pas drôle… Il était question de femmes battues, de femmes violées, de mariages de réparation de nymphomanes, de maris trompés, de la difficile communication dans le couple… et portant nous avons ri, ri et encore ri!!! Nous avons ri de ces hommes restés sans voix devant des femmes qui osent prendre les devants dans une relations de séductions, nous avons ri de ces hommes qui jouent aux machos mais qui cachent une femme dans chacun d’eux (moment assez fort de la pièce où les comédiens se déshabillent pour se travestir en femmes), nous avons ri de ces Hommes qui pleurent parce qu’ils ont été largués par la Femme, chose qu’un homme n’accepte pas facilement le contraire est plus gratifiant pour lui! Nous avons ri de l’hypocrésie de la drague et des mains baladeuses! Nous avons ri du crime passionnel et de la lâcheté des Hommes ( akhta rassi wadhreb)!

ISHKABED c’est une histoire d’Amour mais c’est une histoire de l’AMOUR, de l’amour de la liberté, de l’amour de la vie, de l’amour de la dignité de l’individu,  de l’amour de l’autre cet autre qui est diffèrent de nous mais qui nous enrichit, ISHKABED c’est un appel à la tolérance au partage et au dialogue. ISHKABED est une oeuvre où la symbolique et la métaphore sont très fortes : tout se dit en terme de ISHK … ENHEBBBBBBEEEEEKKKKK!!!!!

El Teatro Studio 2008 fût pour moi la découverte d’un talent certain celui de Khawla El Hadef ( comme le fût Atef Ben Hassine en 2007)  ainsi que celui du danseur et chorégraphe Nejib Ben Khalfallah et la confirmation du génie du Grand Tawfik Jebali!!!