• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 14 septembre 2007

Archive pour 14 septembre 2007

Il était Grand mon Petit à la télévision!!!

Vendredi 14 septembre 2007

photo058.jpg

Il est évident qu’il n’en faut pas beaucoup à une maman pour « tomber amoureuse » de son fils . Et moi ce soir j’avoue avoir été séduite par mon grand gaillard, mon artiste de fils qui a eu un petit passage dans le feuilleton tunisien de Hamadi ARAFA sur tv7!!! C’est vrai qu’il a eu un petit texte à dire mais j’ai trouvé sa prestation très prometteuse, son jeu très juste et sa présence à l’écran très belle et puis surtout qu’est ce qu’il était BEAU!!! , bref comme c’est de MON fils qu’il s’agit je l’ai trouvé tout simplement LE MEILLEUR!!!

Ce beau jeune homme de 23 ans a fait les frais de mon apprentissage du rôle de maman. j’ai appris avec lui à maîtriser mes peurs et mes angoisses de mère qui ne connaissaient rien aux bébés et qui un jour dans un pays étranger, sans famille et sans amis, s’est retrouvée  en tête à tête avec un petit être fragile, qui s’ouvrait à la vie et qui attendait qu’elle le fasse grandir! Je n’ai pas eu trop à chercher le comment des choses, c’était évident je l’ai abreuvé de mon amour et vêtis de ma tendresse, puis  j’ai laissé mon coeur et mon instinct de maman guider mes gestes et actes et le reste s’est fait tout seul.  C’est d’ailleurs lui qui m’a inspiré ce poème le jour de sa réussite à l’épreuve de la 6ème année de base ;

Écoutes Petit, Toi qui essaies de grandir 

Oublies tout ce qu’on t’a dit 

Efface de ta tête tous ces ouï-dire 

Les guerres ne sont pas finies 

Et boire du lait ne fait pas grandir 

Le mal n’est pas de mentir, 

Le mal est de taire la vérité 

Le mal n’est pas de se travestir 

Le mal est de travestir la réalité 

Apprends à lire, apprends à écrire 

Apprends à souffrir sans te lamenter 

Apprends à pleurer sans désespérer 

Apprends à aimer sans jamais t’écraser 

Sois un Grand Homme Petit, 

Mais saches garder ton humilité 

Tu blesseras peut être et tu seras blessé 

Mais jamais tu ne te déferas de ton humanité 

Je te dirais que si pour vivre 

Il est nécessaire de rêver 

Alors rêves Petit, mais que le rêve ne t’enivre 

Car son vertige donne surtout des nausées 

Tout compte fait Petit… 

Oublies tout ce que je t’ai dit ! 

Je suis peut être folle ou peut être rebelle 

La vie n’est pas moche la vie n’est pas belle 

La vie n’est pas ce qu’on en dit 

La vie est ce que l’on fait d’elle