• Accueil
  • > Archives pour juillet 2007

Archive pour juillet 2007

El Teatro à El 3ebdellia le 9 août 2007

Mardi 10 juillet 2007

photos0169.jpgComme j’ai remarqué que le post sur Tawfik Jebali a suscité des commentaires élogieux  sur la personne et le travail de ce grand du théâtre, alors j’ai préféré faire un autre poste pour répondre à tout ces gentils visiteurs de mon blog, et surtout je ne voudrais pas que Ramy soit fâché contre moi.

La piéce présentée Vendredi dernier est une production des ateliers de théâtre de T.J : EL TEATRO STUDIO. C’est donc une oeuvre des étudiants dont certains même ont écrit leur propre texte, revisité bien sûr par T.J. La pièce parle de trois groupes de personnes, il y a les schizophrènes, les imbéciles heureux et les hijoujs wel mijoujs. Les textes au premier degré, sont drôles et souvent  même choquants mais à y voir de prés, ils  sont remplis d’une symbolique intelligente et grave, comme a toujours su le faire Tawfik Jebali.

Je ne voudrais pas en dire plus parce que, et ça c’est un scoop ( eh oui j’ai des relations dans le théâtre), la pièce sera représentée sur la scène d’El 3ébdelia, le 9 août 2007, alors réservez vos places elle vaut vraiment le déplacement.

Avant l a représentation Tawfik Jebali (bil 3arbi) et Zeineb Farhat en français ont demandé gentiment au public de ne pas utiliser les cameras ni les portables pour les enregistrements car la direction d’El Teatro allait remettre à chaque élève une copie de la pièce, donc je ne peux illustrer mon post que par ces Photos de mon fils nouvellement rasé pour un personnage des hijoujs et mijoujs.

photos0168.jpg

 

L’Amour

Dimanche 8 juillet 2007

chat20bisous.jpg 

  • Il n’y a pas d’amour adulte, mûr et raisonnable. Il n’y a devant l’amour aucun adulte, que des enfants, que cet esprit d’enfance qui est abandon, insouciance, esprit de la perte d’esprit.
    Christian Bobin (Le Très-Bas., coll. folio #2681, p. 110)

 

  • Aimer quelqu’un, c’est le dépouiller de son âme, et c’est lui apprendre ainsi – dans ce rapt – combien son âme est grande, inépuisable et claire. Nous souffrons tous de cela: de ne pas être assez volés. Nous souffrons des forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir.
    Christian Bobin (Lettres d’or, coll. folio # 2680, p. 88)

 

  • Il y a des fous tellement fous que rien ne pourra jamais leur enlever des yeux la jolie fièvre d’amour. Qu’ils soient bénis. C’est grâce à eux que la terre est ronde et que l’aube chaque fois se lève, se lève, se lève.                          Christian Bobin (Tout le monde est occupé, p.17 (et p.127)
     

 

Mahlek ya tawfik jebali

Dimanche 8 juillet 2007

Mahlek ya tawfik jebali dans Autrement dit mp3 01lesanarchistes.mp3

Quel plaisir, tu nous as réservés avec les membres de ton club de théâtre le Vendredi soir à ELTEATRO!!!

Cette pièce faite par des amateurs mordus de théâtre a été un vrai plaisir, grace à Atef Ben Hassin le réalisateur de la pièce, nous avons eu droit à plus de deux heures de pur bonheur, nous avons beaucoup rit,mais nous n’avons pas rit idiots. Quand on sait que la majorité des comédiens de cette pièce ne sont pas de présou de loin des gens du théâtre , on est en droit de penser alors que Tawfik Jebali  est un grand magicien qui nous a sorti de son chapeau plein plein d’étoiles, de fleurs, et de lapins… El Teatro reste encore l’un des rares lieux de réflexions et de pratiques artistiques libres et intelligentes.

Mahlek ya Tawfik Jebali et un grand bravo à Zeineb Farhat ta compagne de route. Une route qui nous le savons, n’a pas toujours été facile à parcourir. Continuez à nous faire rêver et à nous donner la certitude que demain il fera meilleur. 

Samedi 7 juillet 2007

 dans Mon humeur du jour mp3 chefia rochdi hedi jouini chirihabbitek.mp3

ESAC fait son Cinema

Jeudi 5 juillet 2007

Avant-hier, j’ai eu le plaisir d’assister à la cérémonie de remise des prix des étudiants de l’Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du Cinéma de Gammarth E.S.A.C. au Zéphyr de la Marsa.
La cérémonie consistait en la diffusion des travaux de fin d’études des lauréats de la 1ére promotion de cette école et des étudiants de la 2éme année qui forment la promotion de l’année prochain.

Comme toute festivité de ce genre nous avons eu droit à des speechs qui n’en finissaient pas du Directeur de l’école, du Ministre de la communication et… (C’est trop long), du Ministre conseiller lui-même parrain de l’Ecole et deux autres personnes dont je n’ai pas retenu les noms ni les qualités d’ailleurs.
La séance a donc commencé par la projection des courts métrages des étudiants.
Il est donc, bien entendu, que ces travaux ont été évalués par un jury et notés.
Malgré la mauvaise qualité de la projection, je dis bien projection car les courts-métrages ont une qualité d’image impeccable, pour en avoir visionné moi-même un exemplaire.

Cependant ce qui a attiré mon attention dans ces travaux c’est le casting d’une grande majorité de travaux. En effet j’avais trouvé quand même bizarre pour ne pas dire injuste que certains étudiants, notamment dans les 2émes années donc et pas les sortants, avaient tourné leur court métrage, qui je le rappelle est un exercice noté, avec des acteurs professionnels et pas des moindres je vous prie!!!! Il y eut donc Raouf Ben Amor, Hichem Rostom, Hélène Catzaras, Néjib Sassi, Abdelmajid Bellakhak, Monsieur et Madame Msaddak , Kawthar Belhaj ( azzouzti), ce casting s’est fait sur la base de quoi??? Copinage avec les encadreurs de certains étudiants, autrement dit « la3bet fiha el m3aref ou lashab ».
Soit, mais pas dans un exercice noté!!!!!! D’autres étudiants ont fait appel à des anonymes, des copains des voisins qui ont parfois été obligés de prendre des autorisations et des congés de leurs patrons pour aider ces jeunes étudiants à faire leur travail. Et malgré la bonne volonté de Mr le directeur de L’école de mettre à la disposition des étudiants toutes les aides techniques, certains étudiants ont été obligés de louer eux-mêmes et à leurs frais bien sûr les camions pour transporter les meubles et accessoires pour faire la décoration. Pourtant d’autres ont eu droit à toutes les aides aussi bien techniques que logistiques et même plus (décoratrice et maquilleuse professionnelle pour acteurs professionnels bien sûr). Pour moi c’est comme si un jour d’examen, certains étudiants avaient le droit de faire sortir leurs cahiers et livres et les autres non. Si le jury va juger le travail final de l’étudiant surtout la direction des acteurs, comment ne pas penser qu’un Raouf ben Amor ou un Hichem Rostom n’ont pas eux-mêmes été et l’expérience exige, les propres directeurs de leurs jeux. Où est donc la véritable valeur de l’étudiant dans la direction des acteurs?

Je dois avouer que la présence de ces ténors du cinéma tunisien à rehaussé la simple cérémonie de remise des prix pour étudiants pour lui donner plus de glamour. D’ailleurs Monsieur Bou Abid a eu la délicatesse de rendre hommage à des gens de la profession (les acteurs qui étaient présents et même ceux qui se sont absentés ainsi que producteurs, ingénieurs en audio visuels et maquilleuses) en leur distribuant des médailles, et autres certificats de reconnaissance etc. Tout était très bien si ce n’est une petite omission de la part des responsables de cette cérémonie, ce sont les pauvres anonymes encore eux qui ont fait les frais de cet oubli, en effet à aucun moment ils n’ont été cités ni remerciés pour leur contribution bénévole à la réussite de ce travail!!! Et pourtant ils étaient tous là.

Micelech Metjich Kemla , hafla héyla, tkhaf hatta 3al 3in!!!

L’infinie attente

Mardi 3 juillet 2007

Je voudrais parler, je voudrais crier
je voudrais hurler ma solitude

J’ai peur, j’ai froid dans cette maison, grande et si vide de toi
Je suis seule et pourtant, c’est pour toi que je suis la
Je guette ton retour comme une vierge son premier amour
mais tu ne viens pas…. alors moi
J’ai envie de parler, j’ai envie de crier
j’ai envie de hurler ma solitude.

Ton absence me déchire, ce silence me torture
ce néant me fait tellement souffrir
Je t’attend avec amour en fantasmant sur ton retour
voici venu le jour… Alors je sens en moi
L’envie de parler, l’envie de crier
L’envie de hurler mon inquiétude.

J’ai mal ou es tu? pourquoi ce retard?
pourquoi encore ce soir? mon coeur cesse de battre,
je tremble de tout mom être mon âme désespérée vagabonde
Pour fuir l’angoisse qui l’inonde…et je me retiens
De parler, de crier
De hurler mon désespoir.

J’entend un bruit, un moteur qui s’arrête
Des pas dans la rue, je cours a la fenêtre
Non, plutôt vers la glace, les yeux pleins de larmes
Et la mine est très lasse mais je me refais vite in charme
Une clef dans la porte et mon coeur qui s’emporte
Je t’embrasse, je t’enlace et ma joie refait surface

Alors moi tendrement, je te murmure
Mon infini bonheur de te retrouver… enfin!!!

Fugacites 3

Mardi 3 juillet 2007

* Ni mépriser, ni haïr. Et cela, d’abord, pour éviter la peine que l’on se fait a soi même. Le mépris fragilise, la haine est tricheuse et, au plus profond, si l’on en croi tAlbert Camus, un mensonge:  » Elle fait silence sur toute une part de l’homme, la haine nie, ce qui chez tous, mérite la compassion. Elle occulte les points positifs de l’autre. Donc elle ment sur l’essentiel. »

* L’exercice du pouvoir l’avait rendu cynique, méprisant et vaguement tueur. Il régnait sur des lâches qui se confondaient en courbettes, Nous étions quelques uns a l’abattre, jour après jour, en l’ignorant.

* L’intelligence plutôt que la culture

* Des ennemis sincères plutôt que des amis pervers

* Plutôt la flamme intérieure que les feux d’apparat

* Plutôt rebelle qu’assujetti

* Plutôt une compagnie de copains ordinaires qu’un gropuscule de faux culs géniaux.

Un commentaire qui tombe a pic

Lundi 2 juillet 2007

Avec une journée de décalage, je voulais moi même bloger pour la liberté d’expression, et en ouvrant mon blog, pour y écrire ma note, je tombe sur ce commentaire qui se passe de commentaires pour illustrer la liberté d’expression!!!
Brobbi dites moi de quelle liberté d’expression peut on parler quand une simple blague sans aucune arrière pensée devient un crime de lèse majesté!

voici le commentaire de jean????
La blague du Jeune et du Rabin est stupide et vulgaire.
De quel partage parlez vous quand vous décrivez votre blog?
Partage de la vulgarité et des lieux communs?

Jean

12