• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 29 juillet 2007

Archive pour 29 juillet 2007

Avec tout mon amour, pour mon plus grand Amour

Dimanche 29 juillet 2007

dsc0271.jpg

Une envie folle me prend pour te dire que je t’aime comme il ne m’est jamais arrivé de le faire auparavant; oh! oui je t’aime follement, démesurément, de tout mon être et du fond de mes tripes; je t’aime mais peut être l’as tu déjà compris!

Mon bel amour, quand tu es arrivé dans ma vie, je ne pensais pas que tu allais prendre tant de place dans mon existence, non je ne savais pas que tu allais être toute mon existence. Tu t’es installé dans ma vie, unique et suprême tel un empereur sur le trône de mon coeur, mais tu es ce monarque tendre et doux dont j’avais tellement, tellement besoin. Tu réchauffais par ton corps fragile et minuscule mon lit, ce grand lit où j’étais trop souvent seule. Dés les premiers instants de  notre vie à deux, une belle et douce histoire d’amour s’est installée entre nous… Oui la seule Vraie histoire d’amour!

Tu as comblé par ta présence ma solitude oh! combien trop lourde à supporter!!! Même quand tu ne parlais pas encore, je comprenais déjà tes moindres gestes et balbutiements. Que de fois il m’est arrivé de te raconter mes peines, mes frustrations et mes inquiétudes. Je savais que tu ne comprenais ce que je te disais, mais j’avais un tel besoin de te parler que c’est devenu presque une habitude sacrée entre nous: je n’oublierai jamais les maintes fois où tu t’es endormi dans mes bras, bercé au son de ma voix comme si je te racontais un conte de fées. Mais tu as grandi et très vite et très vite tu as compris que mes histoires n’étaient pas vraiment des contes de fées. Mais tu as continué à être le même doux et tendre amour, qui étais toujours là à mon écoute. Et notre complicité grandissait chaque jour et chaque jour tu comblais encore et encore le vide de mon lit.

Je veux te dire mon chéri adoré, que les fois où malgré moi je t’ai fait mal, j’ai souvent pleuré en cachette de t’avoir fait souffrir. Même si je reste convaincue qu’il l’a fallu pour ton bien de demain. Demain je le sais sera bientôt là et même si tu es encore un petit homme, je sais qu’un jour prochain tu partiras pour un autre grand lit où je te souhaites d’avoir le plus grand bonheur du monde. Mais toi et moi petit homme, serons toujours complices, parce que nous aurons partagé tellement de secrets, échangé tellement de tendresse et d’affection qui ne pourraient exister qu’entre des êtres comme toi et moi.

Oui toi et moi MON FILS, c’est une histoire d’amour qui ne finira jamais car mon coeur sera toujours pour toi le plus grand et le plus doux des lits où tu pourras dormir réchauffé par ma tendre et infinie affection.

 carteanniversaireeng.gifVoilà ce que j’avais écrit il y a presque 23 ans lorsque mon aîné avait à peine quelque mois et en ce jour d’anniversaire où il fête ses 23 ans j’ai voulu le lui dédier: Avec tout mon amour pour mon plus grand amour