Pleure pas comme ça!!!!

Il ya quelques années j’avais vu un film dont les acteurs principaux sont Michèle Pfeiffer et Robert Redford. Le film dont j’ai oublié le nom (ça c’est moi) parle du monde de la tv. Moi qui suis dans la communication, j’avais trouvé interessant de voir de prés ce monde de loups qu’on appelle la  tv et surtout les coulisses d’un JT à l’américaine. Ce qui m’avait marquée à l’époque c’était cette habitude qu’avait au reveil la préparatrice de ce Jt. Alors tous les matins dés que son réveil sonnait, elle se levait, allait faire son petit pipi matinal, mettait en marche sa douche, sa cafetière électrique……. éééé…… revenait dans son lit et se mettait à pleurer mais alors!!! à fond les yeux . Une fois cette « crise » terminée, s’essuyait le visage se mouchait à fond le nez, se levait , prend, sa douche, s’habille et boit son café et… la journée commence alors. Ce  »rituel de la pleurnicherie » agissait comme une soupape de sécurité face au stress qui l’attendait pour sa journée de travail.

Donc aujourd’hui, j’ai décidé de faire la même chose et d’essayer cette méthode bizarroïde pour évacuer moi même mon stress à moi. Seule différence, c’est que pour éviter d’inquièter mes enfants et le personnel de la maison, j’avais décidé de le faire au bureau. J’avais demandé à ma secrétaire de ne pas me déranger pour finir ce rapport qui ne voulait pas finir, j’ai fermé ma porte à clef et j’ai commencé à me mettre dans les conditions psychologique d’une crise de nerfs, il ne m’en a  pas fallut beaucoup de temps wal hamdoulellah. J’étais à ma vitesse de croisière quand mon direct sonna, par réflexe je décrochais, ouf! c’était ma mère. ce n’est pas grave, mais il m’a fallut quand même expliquer pourquoi je pleurais car, dés que j’avais commencé à pleurer, je ne pouvais plus m’arrêter et donc maman s’en était aperçu. Bon j’ai donc du passer aux aveux de mes bobos dans l’âme, elle essaya tant bien que mal de me rassurer et m’invita à passer déjeuner à la maison puis raccrocha. Touchée par le geste de ma mère, mes pleurs augmentent encore plus. Le téléphone sonna une deuxième fois, cette fois c’était papa, il était inquiet, maman lui avait dit que je faisais une dépression et il voulait qu’on en discute pour me remonter le morale. C’était impossible avec mes sanglots, mes larmes et ma morve qui dégoulinait de mon nez et surtout je ne voulais pas parler, je voulais juste pleurer un bon coup. Alors que j’essayais de persuader mon père de ne pas s’inquièter outre mesure, on frappa à ma porte… c’était mon fils, il était là devant la porte avec une rose (de mon jardin) à la main. Merci Maman!!! Il venait avec son frère m’inviter à déjeuner. Bizarrement il fit mine de ne rien remarquer dans mon visage tout rouge et mon nez qui pendait. Puis la sonnerie de mon portable m ‘alerta que j’avais reçu un sms… non ce sont deux , trois sms. En effet ma soeur, mon frère et ma belle soeur. Tous s’inquiètaient pour moi et voulaient me voir reprendre ma pêche de toujours, Toi la mère Courage, la battante, l’exemple du courage dans la famille….. Mais moi j’ai rien demandé, je voulais pleurer un bon coup, histoire d’évacuer un stress sans plus!!!!!

10 Réponses à “”

  1. sassou dit :

    « Up Close & Personal » c’est le titre du film..
    Un punching ball c efficace aussi, ça ne laisse aucune trace et ça fait du bien à moins que tu ne te le ramasses en pleine figure et que tu te retrouves avec un oeil au beurre noir là c’est une autre histoire..et rebelote l’inquietude de la famille !! :)

  2. bugsbunny dit :

    Petit beurre au beurre noir ? C’est quoi cette histoire on ne va plus s’en sortir !
    Non non ce n’est pas une bonne idée. Une bonne savonnade au premier qui se hasarde à te contrarier et tu te sentiras beaucoup plus légère (quand tu auras dépassé le remord :-) ).

    Sinon je te recommande un classique dont je n’ai pas oublié le nom (ça c’est moi) « Mon Oncle d’Amérique » pour comprendre le comportement humains.

  3. grand beurre salé dit :

    pour résumeeeer, tu nous dis queeee …

    « Moi qui suis dans la communication » c’est bien tu es importante

    « le personnel de la maison » la tienne évidemmennnnt ==> tu ne passes pas la serpillière et tu ne t’emmerdes pas à la marmiteee …

    « ma secrétaire de ne pas me déranger » très importante même

    « ma morve qui dégoulinait de mon nez » je me disais … ce blog sent bien la morve

    « mon fils … avec son frère » tu as deux garçon qui t’affectionnent al banoun c’est pas donné

    « une rose (de mon jardin) » un jardin fleuri évidemment tu ne vas pas te faire chier à le faire fleurir, donc tu as un jardinieeeer…

    « ma soeur, mon frère et ma belle soeur. Tous s’inquiètaient pour moi. » en gros tout le monde t’aimeeee ….

    « Mon papa ma maman » tout le monde t’aime finalement mais il ne manque plus que ton mec. Il est où ton bonhomme ?? il ne t’aimes pas ???

    « Mais moi j’ai rien demandé, je voulais pleurer un bon coup, histoire d’évacuer un stress sans plus!!!!! » brabbi kolli avec tout ça mnin jek esstress ??

    Mais alors pourquoi tu nous fais chier avec une note de 563 mots pour enfin nous dire que tu n’as rien ?? qu’est qu’on peut te dire comme tu n’as rien? bon ben on ne te dit rien!

    Donc fais comme si je n’ai rien dit

    Trêve de plaisanterie note très égocentrique.

  4. zabadi dit :

    Grand beurre salé, tu as vu juste et je suis tout à fait comme tu l’as deviné, je tire mon chapeau (bonne éducation exige) à ta perspicacité; mais tu sais quoi, je suis sûre qu’il t’arrive parfois de ne pas trop t’en prendre la tête et même de rire. Merci pour ton commentaire grâce à toi je viens de recevoir ma première tuile sur la tête.

  5. zabadi dit :

    Bugsbunny, je ne comprends pas j’ai essayé plus d’une fois de visiter ton blog mais il n’est pas actualisé, comment faire pour te lire? tes commentaires sont interessants et j’attends de lire des posts de toi sur ton blog.
    PS: les savonnades, je rêve d’en passer à ceux qui me font ch… et pour le film si tu peux me donner plus d’info ça m’interesserait de le voir.

  6. ulyssen dit :

    bugsbunny n’est pas un bloggeur c une commentateur comme il le dit lui meme sur son profil :)
    moi je trouve ce concept assez bizarre pour ce remettre dans le bon sens mieux vaux faire une ballade non ?!
    enfin moi c’est ce que je fait en general un tour dans le quartier ou dans un parc, ca remet les idées en place, tu voit tu est entouré de gend qui t’aiment et qui pensent a toi, ils peuvent peut etre t’aider pour resoudre tes difficultés !!
    aller courage !

  7. bugsbunny dit :

    En fait, Je suis un simple commentateur. je n’ai qu’un pseudo-blog. Il y a quelques jours j’y ai étalé mon point de vue sur la question. Merci Ulyssen.:-)

    Pour Les savonnades je te les recommande :-D en fait je te recommande d’arrêter de subir.

    Le film date de 1980, Réalisé par Alain Resnais. En gros et entre autres choses, il dit que notre comportement est déterminé par notre vécu à la petite enfance. Et que certaines personnes lorsqu’elles sont soumises à du stress réagissent sur elles mêmes.

    Si tu ne le trouves pas, fais moi signe j’essayerais de te le dénicher.

  8. Donna dit :

    Je ne te comprends que trop bien, P’tit beurre. Pleurer peut s’avèrer un vrai soulagement, une soupape pour évacuer le stress comme tu dis. Il y a certes d’autres façons pour se ressourcer et jongler avec les coups de blues, mais pleurer est un moment tellement intime et personnel que ça finit par nous procurer de l’apaisement, voire de la pêche et du courage.

    De par ta note, se dégage l’âme d’une battante (les tiens n’avaient pas tort), qui sait allier tendresse, sensibilité, et humour !

    Bon courage et bonne continuation pour ton joli blog !

  9. zabadi dit :

    @ Ulyssen, Pourquoi pas un blog de toi???? tu dois avoir un tas de choses interessantes et intelligentes à nous communiquer, tu pourrais beaucoup agrémenter cette blogsphère et l’enrichir. C’est important que le niveau intellectuel des idées débattues et partagées ici, soit de qualité.

    @ Donna, je vois qu’entre nous femmes, on se comprend puis que nos sensibilités sont plus ou moins les mêmes. Battante, je ne le suis peut être pas plus que d’autres femmes, et finallement chacun de nous porte sa croix et arriver à bon port est, quelque soit le chemin que l’on prend,une bataille qui nécessite une certaine dose de courage.

  10. bugsbunny dit :

    @Ulyssen: tu devrais nous faire part de tes idées. justement pourquoi pas un blog?? ton blog.

Laisser un commentaire