Archive pour mai 2007

Ma mère, elle est Bac + 20

Dimanche 27 mai 2007

C’est avec cette boutade que mes enfants parlent de moi avec leurs amis.

Lorsque j’ai eu mon bac au siècle dernier, il y a de cela quelques 25 ans, j’avais dû interrompre mes études universitaires alors que je commençais à peine ma deuxième année de fac. J’avais pensé à l’epoque que c’était pour la bonne cause: l’élu de mon coeur de cette époque et qui était devenu mon cher mari devait partir travailler au pays du Nil Masr Omm Eddonya , arrêter mes études faisait partie de toutes les concessions que j’ai dû faire pour épouser celui que mon coeur avait choisi… Mais je n’ai jamais pu vraiment les abandonner, les études me manquaient trop et je ne me sentais plus du tout la même, j’étais une femme au foyer avec un Si Sayed à la maison, mais dans ma tête j’étais restée cette fille curieuse d’apprendre et de découvrir, j’étais rebelle dans mes idées et ma façon de concevoir ma vie. Et faute de vivre la réalité telle que je l’aurais voulue, j’ai commencé à réver dans ma tête tout ce que je ne pouvais réaliser. J’ai continué à entretenir mon intellect et mon âme rêveuse m’a été d’un grand secours; Puis arriva mon premier bébé, mon mec à moi, et je me suis retrouvée à le materner, ce fût pour moi le plus beau des apprentissages,  fait de maladresses, de craintes, de doutes… mais surtout surtout de beaucoup, énormément d’amour. Puis arrive le temps du retour définitif, c’était pour moi retrouver une partie de moi la plus belle partie de moi. Mon mec mis à la maternelle je repris le chemin de la Fac 8 ans après; Bien sûr mes copains de promo avait déjà terminé leurs études. Certains faisaient même leurs thèses à l’etranger, d’autres travaillaient déjà et moi je repris les bancs de la fac. Je reussis avec brio ma 2ème année et mes profs étaient contents de me retrouver, ayant été déjà une brillante étudiante et l’épisode de mon mariage était resté dans les anales de l’institut du fait de tout le bruit que ça avait fait à l’époque.

A peine je commençais ma 3ème année, je tombe enceinte de mon deuxième bébé, mon autre mec adoré. Et encore une fois j’ai dû interrompre mes études pour m’occuper de mon bébé et je l’ai fait avec le même amour et sans regret aucun. Pour moi les enfants ont la priorité sur tout, à  partir du moment où on a décide de les avoir; et moi ce bébé je l’ai voulu et j’ai souvent prié pour. Et passement les années et passe le vent, l’orage et les tempêtes. Et puis tout s’arrête et une partie de ta vie est désormais derrière toi. Alors j’ai décide de reprendre là où je me suis arrêtée à la  précédente escale de ma vie estudiantine. 12 ans après je reprend les études. Entre temps ma fac a changé de lieu mais j’ai retrouvé mes profs, j’ai retrouvé des amis de promo qui sont devenus des profs. Mais le plus drôle c’était quand les étudiants croyaient que j’étais leur enseignante lorsque au début j’attendais dans la salle de classe seule. Et cette fois j’ai terminé mes deux années et eu enfin ma maîtrise et encore je fus la lauréate de ma Fac. Et comme mon fils ainé a lui même eu son bac la même année, nous avons donné une grande fête autour de la picine de mes parents avec la 3aweda et tout ce qui s’en suit. Et voilà pourquoi mon fils me présentant à ses amis, il  leurs dit: Voici ma mère, elle es BAC PLUS 20

Tous les chemins ménent à Dubaï

Samedi 26 mai 2007

C’est la troisième fois que je visite cet Émirat et mon étonnement est à chaque fois plus grand!!! C’est le pays (je ne sais pas si l’on appelle cet émirat, pays ou ville ?), alors disons, le pays des TOUS LES SUPERLATIFS: c’est le plus inattendu des emirats puisqu’il ne dispose pas d’une grande réserve pétrolière et pourtant les constructions, les investissements, les infrastructures, les mega projets c’est STUPÉFIANT!!!, le dernier en cours c’est une ligne de métro dont les piliers et une bonne partie des tabliers sont déjà installés ce qui n’existait pas du tout lors de ma dernière visite il y a de cela quelques mois à peine. Quant à la fameuse tour de Dubaî dont le sheikh Almaktoum voudrait faire la plus haute tour du monde, est dejà à son 96ème étage, on parle d’une hauteur de 670 mètres, mais rien n’est encore sur, car on ne veut pas dévoiler la hauteur définitive de la nouveau joyau de cet émirat.

La nuit à Dubaï, on fait beaucoup la fête et chacun selon son goût, soit les Hôtels où l’on trouve des orchestres latinos pour accompagner les dîners arrosés des visiteurs où encore à Médinet Jumaïra un peu notre Marina de hammamet lè youmathel !! Pour les amateurs du shopping, les mega centres commerciaux sont là pour servir tous les goûts mais plus encore , le luxe et le fashion, ça vous donne des complexes… Heureusement pour moi je ne suis pas très shopping… enfin un peu quand même.

Un appel venu de la Chine

Mercredi 23 mai 2007

Alors que j’étais entrain de penser à ce que je vais écrire pour ce post un sms me parvient de mon a3chiri qui était parti pour la Chine, je vous passe l’immense joie que cela m’a procuréemoticone c’est vrai qu’il me manque beaucoup, mais comme à chacun de ses voyages, je lui ai promis de ne pas me suicider entre-temps.

A3chiri, c’est une histoire vieille de quelques 33 ans lorsque nous n’étions encore que des projets d’adolescents et que notre amour se résumait à quelques coups de fils furtifs que nous nous passions lorsque tout le monde dormait et que nous étions obligés d’enlever la fiche du téléphone pour que l’on entende pas les cliquetis du numéro  chéri composé la nuit sur l’appareil du salon noir et vide de la maison endormie.

A3chiri c’est  aussi les retrouvailles d’une complicité, d’une tendresse et de beaucoup choses à se raconter après une longue très longue séparation où chacun de nous a vécu sa petite vie faite de joies de déceptions et de bien d’autres choses.

Nous nous sommes retrouvés, lui avec sa calvitie et ses cheveux blancs et moi avec mes quelques kilos de plus et mes petites rides qui pointaient leur nez. Mais je l’ai trouvé si beau si mature et tellement attendrissant, et lui pense que je suis encore plus belle qu’au temps de mes 13 ans. Je crois que c’est ce que nous traînions derrière nous qui nous rend plus beau, nos deux vies, nos enfants et les souvenirs que nous gardions chacun du Premier amour que nous fîmes l’un pour l’autre.
 

Le syndrome du clavier

Mardi 22 mai 2007

photos0150000.jpgça fait un bon bout de temps que je regarde mon clavier sans trop savoir ce que je vais écrire. Je n’ai jamais eu de bloquage devant une feuille blanche et je passe pour etre quelqu’un qui a la plume facile. Mais là les idées se bousculent dans ma tête et je ne sais par où commencer, et comme je suis déjà à ma troisième tentative d’envoyer un post et de ne pas y arriver pour des problèmes de maintenance au niveau du serveur, je vais donc commencer par remercier ceux qui m’ont envoyé leurs encouragements par mail. Alors Merci à swordeddine à Eric à Takko .

Bonjour tout le monde

Lundi 21 mai 2007

Depuis un bon bout de temps, j’ai découvert la blogosphère et je trouve ça fantastique. Tout ce que j’y ai lu m’a intéressée; ce mélange d’écrits publiques et privés tout en étant pudiques, enrichit beaucoup ma connaissance de l’individu, de l’être humain. Cette envie de partage de choses et d’autres avec des anonymes qui au fil du temps deviennent des partenaires de communication à part entière, j’adore ça. Tout dans la vie interpelle ma curiosité, et j’ai derrière moi des années de vécu riche en rencontres en joies et decèptions que je voudrais moi même partager, je fais mes premiers pas dans le monde des bloggueurs et j’espère m’y frayer une petite place. je compte sur votre aide pour me guider dans la gestion de mon blog .

Bonjour tout le monde !

Lundi 21 mai 2007