Ibrahim Letaïef se lance dans la blogosphère… Bienvenue à son humour décapant et à sa sensibilité émouvante!!!

1 février 2009

cinecitta04.jpg

Je viens d’apprendre par le biais d’une amie bloggueuse le lancement du blog du si talentueux cinéaste si Ibrahim Letaïef, et je fûs heureuse de découvrir un blog écrit avec une grande légéreté melèe à une immense sensibilité, rien d’étonnant puisque c’est l’Artiste qui parle, alors nul besoin de tant d’esprit sa plume va et court d’elle même puisque c’est le coeur et le talent qui la conduit!

Alors merci si Ibrahim de venir agrémenter par votre blog la blogsphère tunisienne!!!

 

El Teatro: découverte d’un Talent et confirmation d’un génie

9 juillet 2008

images.jpg

Tawfik Jebali vient de présenter la dernière édition des travaux de son « El Teatro Studio » les 4,  5 et 6 juillet avec une oeuvre intitulée ISHKABED ou « la cité de l’amour ». Et parce que j’ai adoré l’oeuvre dans sa conception et son exécution que je n’ai pas hésité à assister aux deux représentations, et à chaque fois je savourais la pièce comme si je l’a voyais pour la première fois!!! Un vrai moment de bonheur et de plaisir!!!

ISHKABED (que j’ai envie d’écrire ainsi ISHQABED) est une pièce d’une grande valeur artistique à tous les points de vue et parce que je suis loin d’être une critique de théâtre, je vais juste dire ce que cette oeuvre a suscité en moi. Je dois d’abord mentionner que cette pièce est divisée en 3 parties et chaque partie est jouée par un groupe d’élèves appartenant aux 3 niveaux de classes de « Elteatro studio », Chaque groupe est encadré par un metteur en scène différent qui au final sont tous chapeautés par Tawfik Jebali. Malheureusement je n’ai pu voir que les deux derniers groupes qui étaient encadrés par Khawla El Hadef pour l’un et Tawfik Jebali pour l’autre.

ISHKABED aborde le sujet de la complexité des rapports Hommes/Femmes. Les élèves bien que des amateurs amoureux de théâtre,  ont par certains montré un grand professionnalisme et un tel engagement dans le jeu que l’on se serait cru devant des comédiens chevronnés!!! Bravo pour l’encadrement de Tawfik Jebali et de Khawla El Hedef . Quand on parle des relations Hommes Femmes ça n’est jamais simple, c’est même très compliqués!!! Les aliénations de notre éducation qui nous inculque la chose et son contraire et qui finit par faire de nous par certains de nos comportements des schizophrènes et des maniaquo-dépressifs. Tous ces interdits que l’on nous apprend, les limites qu’on nous impose, et les préjugés dont on nous abreuve dans nôtre enfance font de nous le couple Homme Femme ( époux, collègues, amoureux ou même amis) que nous sommes aujourd’hui!!! Le tableau n’est pas drôle… Il était question de femmes battues, de femmes violées, de mariages de réparation de nymphomanes, de maris trompés, de la difficile communication dans le couple… et portant nous avons ri, ri et encore ri!!! Nous avons ri de ces hommes restés sans voix devant des femmes qui osent prendre les devants dans une relations de séductions, nous avons ri de ces hommes qui jouent aux machos mais qui cachent une femme dans chacun d’eux (moment assez fort de la pièce où les comédiens se déshabillent pour se travestir en femmes), nous avons ri de ces Hommes qui pleurent parce qu’ils ont été largués par la Femme, chose qu’un homme n’accepte pas facilement le contraire est plus gratifiant pour lui! Nous avons ri de l’hypocrésie de la drague et des mains baladeuses! Nous avons ri du crime passionnel et de la lâcheté des Hommes ( akhta rassi wadhreb)!

ISHKABED c’est une histoire d’Amour mais c’est une histoire de l’AMOUR, de l’amour de la liberté, de l’amour de la vie, de l’amour de la dignité de l’individu,  de l’amour de l’autre cet autre qui est diffèrent de nous mais qui nous enrichit, ISHKABED c’est un appel à la tolérance au partage et au dialogue. ISHKABED est une oeuvre où la symbolique et la métaphore sont très fortes : tout se dit en terme de ISHK … ENHEBBBBBBEEEEEKKKKK!!!!!

El Teatro Studio 2008 fût pour moi la découverte d’un talent certain celui de Khawla El Hadef ( comme le fût Atef Ben Hassine en 2007)  ainsi que celui du danseur et chorégraphe Nejib Ben Khalfallah et la confirmation du génie du Grand Tawfik Jebali!!!

 

Un Train nommé… Facebook!!!

19 juin 2008

facebook.jpg
Malgré toute la littérature qui a été écrite sur ce phénomène que l’on appelle Facebook, je me sens toujours intriguée par l’étendue de cette nouvelle invention de la toile!!! Ce train qui embarque tout le monde et qui vous offre une virée virtuelle au point de ne plus vouloir en  descendre, c’est quoi ça???

Tous ces gens (dont je fais partie) qui y adhèrent, que recherchent ils? Qu’est ce qui fait qu’on décide un jour de s’y inscrire? Et toutes ces listes d’amis que l’on trouve et qui laissent croire sans doute à tort, que tout le monde est ami avec tout le monde! IL y a des listes où le nombre d’ »amis » dépasse parfois les 1000???? Quels sont les critères de choix qui nous poussent à accepter ou non une invitation « d’amitié »? Et ceux qui s’inscrivent pour le seul plaisir de rentrer dans le facebook afin de satisfaire leur « voyeurisme » puisqu’il faut être déjà inscrit pour accéder aux listes d’amis agrémentées de leurs photos.

Pour moi, mon inscription m’a été suggérée par ma nièce et j’avoue y avoir trouvé un certain plaisir. J’ai pu grâce à facebook retrouver des copains du lycée que je n’ai plus vus justement depuis le lycée. J’ai aussi retrouvé des bloggeurs, certains qui tout en gardant toujours leur anonymat  mettent  dans leurs albums les photos de leurs amis avec eux dedans sans se tagguer!!! J’ai aussi retrouvé des membres de ma famille que je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer auparavant, et ce fût assez drôle pour moi de me trouver des petits cousins et cousines en Roumanie ou aux USA!!! J’ai pu faire la connaissance d’un « ami » qui était l’ami de beaucoup de mes copains et copines d’adolescence et qui connaissait pleins de détails de notre quartier des années 70 et ça j’ai adoré!!!

Et puis j’avoue qu’en regardant dans les listes d’amis des autres et dans leurs profils,je me fais une idée plus ou moins approximative de la qualité de la personne et de sa catégorie socioculturelle (même si tout reste à vérifier). On retrouve aussi des amis qui se regroupent par affinités régionales (les  tunisois, les marsois, les baldias, les sfaksias, les souahlias… ), ou culturelles ou intellectuelles ou artistiques ou encore des groupes complètement décalés et c’est à mon sens les plus sympathiques tels que « le petit hamadi illustré » ou encore « les perles de Tunisie ».

Dans facebook on peut aussi trouver les rendez vous culturels ou autres évènements auxquels on vous invite à assister avec réservation et confirmation de votre présence. C’est intéressant dans la mesure où l’on est au moins tenu au courant des activités artistiques culturelles et autres en Tunisie et ailleurs aussi!

Les discussions en instantané avec vos amis que vous trouvez connectés en même temps que vous sur facebook, ça aussi c’est intéressant, parce que cela vous permet d’échanger quelques petits mots avec des personnes que vous ne connaissez pas obligatoirement mais dont vous pourrez découvrir des qualités que vous n’aurez pas pu déceler dans leurs pages ou profil.

Vu comme ça Facebook semble être une aubaine pour les internautes… mais sans vouloir tomber dans la paranoïa tout ça me semble trop beau pour être vraiment innocent!!!

Un fragmant de « Love Story » dans la love story de chacun de nous!!!

15 juin 2008

Un fragmant de mireillemathieuunehistoiredamour.mp3

18798052.jpg

Aujourd’hui après plus de trente ans je revois pour la énième fois le film de Arthur Hiller « LOVE STORY », avec Ali MacGraw et Ryan O’Neal.

La première fois où j’ai vu ce merveilleux film, je ne devais pas avoir plus de 13 ans. Et comme tous ceux qui l’ont vu, j’ai versé des torrents de larmes. J’ai pleuré jusqu’à n’en plus pouvoir. J’y ai savouré avec émerveillement le premier baiser de cinéma et les mots d’amour que le bel Oliver disait à la pétillante jenny. Les filles de ma génération ont toutes rêvé de rencontrer leurs « Oliver » et les garçons leurs « jenny »!

Ce jeune couple que tout séparait mais qui par la force de leur amour, a réussi à braver toutes les convenances et tous les interdits  et qui a fini par s’unir contre vents et marées, a inspiré bien des histoires (la mienne en tous les cas). On a  tous plus ou moins pris quelque chose de ce film.

C’est la façon d’aimer de toute la génération de cette époque. Cette génération des années 60-70 qui pansait alors ses blessures de la guerre du Vietnam. Cette génération qui en sortant la tête de l’eau, a rêvé d’un monde meilleur, un monde où l’amour vaincra toutes les guerres et dont la religion aura pour seigneur un Dieu amoureux ( pour reprendre la formule de Mounir Mab). Rappelons nous le slogan qu’on clamait à l’époque de woodstock : « Faites l’amour et ne faites pas la guerre »!!!

 

 

 

Mon Petit homme devenu grand, vole de ses propres ailes!!!

8 juin 2008

 

 

scan129.jpg

Entretenir un blog c’est un peu comme faire du sport, dés qu’on s’arrête un peu d’en faire la paresse s’installe et toutes les excuses sont bonnes pour se donner bonne conscience. Mais au bout d’un certain temps les anciennes activités nous manquent et la reprise, combien même l’envie est là, est souvent difficile et lente. C’est en tous les cas le sentiment que j’ai en ce moment je sens en moi un grand besoin de revenir dans « mon chez moi « , mais jetraîne le pas, je ne sais pas pourquoi???

Il se passe tellement de choses dans ma vie et autour de moi que je pourrais écrire… mais voilà je ne les écrits pas!!! Peut être devrais-je me faire assister par à un coach!!!

Depuis mes derniers posts, mon aîné a fini ses études universitaires et se prépare à aller faire un troisième cycle au Canada. ça me réjouit autant que ça me pince le coeur, c’est le premier des « enfants » qui quitte le foyer familial et il n’est pas des moindres, il est mon plus grand amour!!! Je suis encore confuse, je ne sais pas comment sera ma vie sans lui il est si proche de moi c’est mon ami et mon complice!!! Je ne veux pas penser qu’il pourraitattraper un rhume, ou avoir une rage de dents ou même avoir la nostalgie du pays et se sentir triste…

Ce départ qui se fait chaque jour plus proche me stresse et même si j’essaie tant bien que mal de ne pas le lui montrer, je suis tellement transparente pour lui qu’il le devine et comme toujours ildéploie tout son génie pour me rassurer.

Je suis fière de le voir réussir ses études et avancer à pas surs dans la vie qu’il s’est choisie et je voudrais qu’il le sente et qu’il sache à quel point je suis heureuse pour lui. Comment faire pour ne pas être maladroite???

Toc Toc c’est moi… est ce qu’il ya quelqu’un?

23 mai 2008

Toc Toc c'est moi... est ce qu'il ya quelqu'un? dans Autrement dit wma 09litalien.wmaporte02a.jpg

Je reviens sur la pointe des pieds, sans vraiment l’avoir programmé. Je reviens parce que mon blog me manque et qu’en le parcourant, j’ai senti une grande émotion en me rappelant toute la joie qu’il m’avait procuré avant que je ne l’abandonne sans aucune excuse.

Je reviens hésitante, un peu comme lorsqu’on revient sur un lieu désert hanté de souvenirs heureux. je reviens impatiente mais avec cette peur qui nous prend de crainte de ne pas retrouver  ce pourquoi l’on était revenue, ce bonheur abandonné.

Je reviens sur mes mots qui ont raconté mes maux, sur ces lettres qui ont peint le plus profond de mon être et je tâtonne dans ce vide un peu pour retrouver mes anciens repères, les choses dont j’aimais parler, les amis qui visitaient mon blog, et ceux qui le commentaient.

Alors Toc Toc c’est moi… est ce qu’il y a quelq’un?

CES TEXTES NE SONT PAS DE MOI, ILS SONT A LIRE ABSOLUMENT!!!

10 mars 2008

                     child1.jpg  

  

Non au terrorisme de l’État d’Israël contre le peuple palestinien 

Monsieur le Secrétaire général des Nation-Unies Messieurs les Chefs d’États membres du Conseil de sécurité,

Je condamne le terrorisme, y compris sa forme d’État. Non au terrorisme de l’État d’Israël contre le peuple palestinien

Le terrorisme doit être condamné et combattu sous toutes ses formes, particulièrement sa forme d’État, qui est la plus conséquente vus les moyens mis en oeuvre. Aucun terrorisme n’est justifié. Tous les conflits doivent pouvoir être résolus dans le respect des droits de chaque individu, groupe d’individus ou peuple. A ce titre, il revient exclusivement aux Nations-Unies de mener la politique d’éradication du terrorisme dont les principales causes sont les injustices sociales, économiques et politiques.

Nul ne doit pouvoir s’ériger en gendarme du monde et prétendre faire justice à lui tout seul. Il y va de la sécurité de tous les peuples et de leur droit fondamental à vivre en Paix.

Aussi, je suis profondément inquiet de la situation en Palestine où, sous prétexte de sécurité et de lutte contre le terrorisme, l’État d’Israël met en oeuvre des moyens d’État au service d’une politique terroriste d’occupation des plus meurtrières contre le peuple palestinien, de ses biens, de ses moyens d’existence et de développement, visant à l’anéantissement de la mémoire et des structures de la société palestinienne elle-même.

Aussi, je réclame qu’au même titre que les individus ou groupes d’individus, l’État d’Israël soit mis sur la liste noire du terrorisme. Qu’à ce titre, Israël soit privé de tout soutien ou aide financière et économique tant qu’il ne mettra pas fin à sa politique terroriste contre le peuple palestinien et tant qu’il ne respectera pas les résolutions prises par les Nations-Unies et son Conseil de sécurité.

Bien respectueusement.

English Version

No to the terrorism of the State of Israel against the Palestinian people

Sir General Secretary of the Nation United, Sirs leaders of the Member states of the Security Council,

I condemn the terrorism, including its shape of State. No to the terrorism of the State of Israel against the Palestinian people .

The terrorism should be condemned and fought under all its forms, particularly its shape of State, which is the most consequent seen the implemented means. No terrorism is justified. All the conflicts should be able to be resolved in the respect for the rights of every individual, the group of individuals or the people.

As such, it returns exclusively to Nations United to lead the politics of eradication of the terrorism the main causes of which are the social, economic and political injustices.

Nobody should be able to set up himself as policeman of the world and claim to make(do) justice to him alone. It goes there from the safety of all the peoples and their fundamental right to live in Peace.

So, I am profoundly worried about the situation in Palestine where, under excuse of safety and fight against the terrorism, the State of Israel implements means of State in the service of a terrorist politics of occupation of the most murderous against the Palestinian people, of the possessions, the means of existence and development, aiming at the destruction of the memory and the structures of the Palestinian society itself.

So, I demand that in the same way as the individuals or the groups of individuals, the State of Israel is put on the blacklist of the terrorism. That as such, Israel is deprived of any support or financial and economic help as long as it will not terminate its terrorist politics against the Palestinian people and as long as it will not respect the resolutions taken by the United Nations and its Security Council.

Very respectfully.

Sincerely,

 Pour signer la petition : http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=32

 

Boycott du salon du livre : envoyez des messages

Faites une chaîne et bombardez les de message.

Nous sommes plusieurs Parisien/nes à boycotter ce salon du livre, cette année. Nous pensons que nous n’avons pas à financer des gens qui invitent et font honneur à un gouvernement responsable du massacre et de l’elimination d’une population les plus fragilisées du monde : les Gazaouis. Au moment où ils affament, encerclent, étouffent et bombardent les Palestiniens de Gaza, ils viennent parader dans nos salons littéraires. Honte à ceux qui les invitent et honte à ceux qui les encensent Ginette Hess Skandrani La Pierre et l’Olivier Réseau de solidarité avec le peuple de palestine

Voici l’adresse web pour leur laisser un court message :

www.sne.fr/pages/informations/contactez-nous/contact.html
Chaque message compte !
Il faut les inonder


 

Lundi 10 Mars 2008

linala@club-internet.fr

Je reviens… Peut être!!!

27 février 2008

je ne sais plus combien de temps est passé déjà depuis mon dernier post, je ne veux pas compter les jours… Il y en a eu de merveilleux et il y en a eu des tristes… J’ai eu mes fous rires et j’ai eu mes larmes… il y a eu des départs et des retrouvailles… il y a eu des ruptures et des réconciliations… Ainsi fût ma vie loin de mon blog! Et je n’ai jamais compris pourquoi à aucun moment de cette éclipse, je n’ai éprouvé le besoin de le retrouver, je l’avais oublié et j’évitais même d’en parler???!!! Si ce n’est, les commentaires que je continuais de recevoir de temps en temps sur mon email qui me rappellent cette belle aventure que fût mon flirt intellectuel avec mes lecteurs bloggeurs et bloggeuses. Au fait intellectuellement je suis « bi »!!!

J’ai oublié de vous dire aussi que j’ai continué à visiter certains blogs et à me délecter, mais j’ai surtout fait des lectures sur l’actualité internationale qui m’a je l’avoue plongée dans une amertume et un désenchantement que j’ai du mal à dépasser surtout que je ne sais pas quoi faire pour réagir efficacement à toutes ces agressions de toutes sortes que subit l’être humain!!! Est ce que le monde est en passe de devenir fou ou c’est moi qui suis restée trop naïve?????

 

L’absence

29 octobre 2007

femmeauclairdelune.jpg

 L'absence dans Mon humeur du jour mp3sergereggianilabsence.mp3

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! » Y a-t-il plus juste description de l’absence et de son dur corollaire « le manque »!!! 

J’avoue que l’absence est quelque chose à laquelle j’ai du mal à m’habituer. Je n’aime pas le vide que pourrait laisser un être cher dans ma vie, je ne parviens jamais à le meubler d’aucune façon. Les gens qui m’entourent ont dans mon cœur, chacun une place que nul autre ne pourrait remplacer serait ce même momentanément. Et quand l’absence s’impose à moi, elle me fait mal jusque dans mon corps ! L’absence est pour moi comme une petite mort, elle me rend triste et met en hibernation toute ma joie de vivre. J’ai beau me dire que les retrouvailles seront encore plus belles, et les étreintes tellement plus passionnées… Rien à faire c’est une vraie déchirure que j’éprouve à chaque départ!!! Et, comme dans un ultime élan de survie à cette tristesse qui m’envahit, je me mets à la recherche du moindre détail qui me ferait croire que ce départ n’est qu’un petit « au revoir » et que chaque jour qui passe me rapproche de celui heureux du retour. Je m’occupe à oublier… à m’oublier, et je mets mon quotidien entre parenthèses, je zappe mes jours et quand vient la nuit, je me jette entre les bras de mes amants de toujours, ceux qui ne faussent jamais compagnie… mes livres !!! 

Kahlon mon amour, te revoilà dans mon lit!!!

21 octobre 2007

        photos0232.jpg

Kahlon, adorable ami! 

Un autre hiver revient et te revoilà dans mon lit où mes nuits sans toi sont on ne peut plus glaciales. Tu m’as manqué, tous ces mois sans toi ont été longs, mais tu comprends que je n’aurais pas pu t’avoir contre moi plutôt. Mais rassures toi très cher, personne d’autre ne prendra jamais ta place, personne d’autre que toi ne pourra jamais me procurer la chaleur que tu me donnes toi mon ami. Et comme mon lit semble froid et vide sans toi, tu sais très bien que je ne pourrais jamais me passer de toi, de ta présence contre mon ventre, à mes pieds, tu me précèdes parfois dans mon lit pour le chauffer par ton corps minuscule et pourtant si chaud , tu es si discret que même quand je dors, ton souffle se fait presque silencieux pour ne pas déranger mon sommeil!

Kahlon, mon bon Kahlon que ferais je sans toi… mon séchoir adoré!!!

Ya m’daffini allah lé inahhik a3lia.

Ta super grande frileuse qui a tant besoin de toi!!!

  

12345...8